Country manager : le représentant de la marque à l’étranger

Le country manager est un des piliers d’une entreprise française sur le sol étranger. Véritable atout pour mettre en place une stratégie d’internationalisation, il assure les projets du lancement jusqu’à la commercialisation. Vous trouverez le country manager sous les appellations suivantes : directeur pays, Aera manager ou encore responsable de pays.

Rôle et définition du country manager

Devenir country manager pour une entreprise, c’est avant tout, lancer, développer et piloter un projet d’envergure à vocation internationale. En effet, le recrutement d’un country manager permet d’étendre la zone d’influence d’une entreprise et d’augmenter les ventes dans des régions nouvelles.

Un country manager pilote le développement d’une entreprise à l’étranger. Il se basera sur l’analyse de la concurrence, pour fournir des leviers de croissance efficace afin de faire croître l’activité au local. Il doit aussi prévoir des stratégies pour garantir la pérennité de l’entreprise sur le long terme. Une implantation ne se passant pas toujours comme prévu, le responsable de pays doit aussi, se préparer à la fermeture si le projet d’expansion internationale n’atteint pas les objectifs demandés par la direction.

Qui recrute les country manager ?

Les country manager opèrent généralement dans les entreprises ayant un très fort potentiel de développement. Les multinationales et les start-ups font très souvent appel à ces experts de l’adaptation terrain. Les domaines d’expertises sur ces profils sont très variés et l’on trouvera aussi bien des country manager e-commerce ou spécialistes en logiciel CRM que des responsables de zone dans des secteurs plus classiques tel que la vente, l’immobilier, l’alimentaire etc..

Tout type de d’entreprise peut recruter un country manager pour peu qu’elle ait des besoins d’expansions vers l’international.

Missions

Un country manager a des missions bien précises pour assurer la réussite des projets de commercialisation d’une entreprise à l’international ou dans un secteur à forte croissance.

Le métier complet du country manager est très complet et son spectre de missions sera varié. On lui demandera d’acquérir des connaissances diverses comme le management ou la direction des équipes allant de la technique au commercial, mais aussi savoir communiquer au quotidien et rendre des comptes à la maison mère. En général, il assure le recrutement de ses équipes sur place. Il est assez rare qu’elles soient déjà en place.

Les principales missions du country manager sont donc les suivantes :

  • Définir une stratégie efficace pour pénétrer le marché cible : il doit pouvoir prévoir et anticiper en mettant en place une veille sur les entreprises concurrentes. La connaissance de la langue, de la culture et du domaine de compétences de l’entreprise pour laquelle il travaille est absolument indispensable.
  • Pilotage du cahier des charges techniques :  un country manager va structurer et piloter l’ensemble du projet de développement à l’international, du cahier des charges jusqu’à la finalisation de son projet. Il garantit une implantation réussie, ce qui résulte d’une hausse du chiffre d’affaire de son employeur.
  • Mesure la dynamique du développement, il soutient et mesure le développement du projet d’implantation à l’étranger.
  • Suivre l’évolution et communiquer avec sa hiérarchie : un bon country manager doit pouvoir communiquer et synthétiser une situation souvent complexes auprès de sa hiérarchie. Il devra éditer des rapports de suivi autour du développement dans le pays hôte afin d’orienter la stratégie et décider de nouvelles perspectives avec ses responsables.

country manager france

Compétences souhaitées

Un country manager est doté d’un fort esprit d’entrepreneur. Il doit être un excellent commercial et maîtriser les langues étrangères relatives au marché à conquérir. Il doit être capable de manager diverses équipes aux compétences variées et il possède de fortes connaissance sur le secteur d’activité de son entreprise.

Un bon relationnel, la fibre entrepreneuriale et le leadership sont des atouts pour devenir country manager.

Un directeur pays doit aussi être capable de rendre des rapports précis sur la situation de l’entreprise à l’étranger. Des compétences dans la mise en forme de présentation et l’édition de rapport commerciaux restent donc indispensables pour mener à bien ces missions.

Salaires & Formations

Pour devenir un country manager, il est préférable d’être issu d’une école de commerce ou avoir suivi un cursus universitaire bac +5 Cela étant, le candidat doit aussi disposer d’un parcours dans son domaine de prédilection afin de montrer pleinement son expertise. L’idéal pour s’orienter dans cette voie est de prendre un poste dans une petite structure pour y gagner en expérience et prétendre à un poste avec plus de responsabilités quelques années plus tard.

Le salaire d’un country manager peut, s’il est junior être de 60KƐ/an. Au fil des expériences et de ses compétences acquises, celui-ci pourra évoluer entre 80€K/an et 130€K an pour un directeur général possédant une grande expérience du métier et de son secteur.

Perspectives d’évolutions

Les perspectives d’évolutions sont nombreuses pour ce type de métier. Un responsable de pays peut tout à fait évoluer vers une spécialisation par secteur d’activité : les e-Commerces, les médias, les plateformes digitales ou encore les éditeurs de logiciels.

De plus, le country manager est, s’il est déjà en poste, un directeur marketing ou un Chief Operating Officer travaillant au siège social. S’il est recruté pour un projet ponctuel, il sera un entrepreneur ayant fait ses preuves. Qu’importe l’âge, le country manager emploi demande, avant tout, des solides compétences à développer et comprendre le business de son domaine de prédilection.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *